Dans la littérature belge (2020/1)

IMG_5572

  • BREMS, E., ‘Discrimination against Muslims in Belgium », in Melek Saral and Şerif Onur Bahçecik (eds), State, Religion and Muslims Between Discrimination and Protection at the Legislative, Executive and Judicial Levels, Series: Muslim Minorities, Volume: 33, Brill, 2020, 65–108
  • CHRISTIANS, L.-L., VANBELLINGEN, L., « Les évolutions récentes du droit belge dans la régulation du fait religieux (2015-2019) », Revue du droit des religions, 2019, 7, 191-207
  • CHRISTIANS, L.-L., « La formation des imams en Belgique et l’Arrêté royal du 18 mars 2020 » Commentaires de la Chaire de droit des religions, 2020/2, http://belgianlawreligion.unblog.fr
  • CHRISTIANS, L .-L., « L’autorité… du culte concerné ou de la morale non confessionnelle ». Enjeux constitutionnels d’une convergence des régimes juridiques des autorités religieuses et laïques en droit de l’enseignement », Revue belge de droit constitutionnel, 2019/4 395-415.
  • COPPENS, A., “[Vrijheid van meningsuiting] De grenzen van de religiekritiek”, NjW 2020, liv. 419, 255-256
  • De COOREBYTER, V., « Ecoles : que faire du cours de morale ? », Le Soir, 1 février 2020, 19
  • DELGRANGE, X., LEROUXEL, H., « L’accommodement belge éclot entre égalité formelle, légalité et neutralité », Revue du droit des religions, 2019, 7, 109-129
  • DEVRIENDT, S., “Levensbeschouwelijke diversiteit in het Vlaams (voltijds en gewoon) secundair officieel onderwijs : vertegenwoordiging van de variaties aan richtingen binnen de schoolreglementen”, Tijdschrift Voor Jeugdrecht En Kinderrechten 2019, 226-243
  • DIJON S.J., X., « Le secret absolu de la confession, droit humain indérogeable » in L’étranger, la veuve et l’orphelin… Le droit protège-t-il les plus faibles ?Liber amicorum Jacques Fierens, Bruxelles, Éditions Larcier, 2020, 403-410
  • FRANKEN, L. & Patrick Loobuyck, « Integrative Religious Education in Flanders: a decade later », British Journal of Religious Education, 2020
  • FRANKEN, L.; Levrau, F., « Rejecting “Controversial” Issues in Education: A Case Study of Ultra-Orthodox Jewish Schools in Belgium », Religions, 2020, 11, 214.
  • HUSSON, J.-Fr., « Financer les cultes pour promouvoir le « vivre ensemble »et l’ordre public? La Belgique entre discours et réalités », Eurostudia, 2019, 13 (1-2),71–92
  • HUSSON J.-Fr., “Belgium”. In O. Scharbrodt (Éd.), Yearbook of Muslims in Europe. Vol. 11. (pp. 101-123). Leiden: Brill, 2020
  • HUSSON, J.-Fr. “Public Funding of religions”, in Possamai, Adam; Blasi, Anthony Joseph (Eds.) The SAGE Encyclopedia of Sociology of Religion (2020)
  • KOUSSENS, D. ‘La sécularisation de la laïcité organisée en Belgique. Discours et engagements du Centre d’action laïque (1999–2019)’, Social Compass, 2020
  • LECOYER, K., « Protecting Women against Marital Captivity – An Analysis of Insiders’ Perspectives on Muslim Divorce in Belgium », in S. Rutten, B. Deogratias, P. Kruiniger (Eds.), Marital Captivity: Divorce, Religion and Human Rights, Eleven International Publishing, 2019, 93-135.
  • LOREIN, G., « Het beroepsgeheim van predikanten in België”, Tijdschrift voor Religie, Recht en Beleid, 2019 (10) 3-16.
  • NEVEN, J.F. « Le Tribunal du travail juge discriminatoire la mise à l’écart de la travailleuse voilée chez HEMA », Justice en ligne, 18 février 2013, disponible sur www.justice-en-ligne.be/article530.html
  • OVERBEEKE, A., « Vrijstelling van onroerende voorheffing voor de openbare eredienst in het Vlaams regeerakkoord: privilege én pressiemiddel », Actua Leges, n° 2019/46
  • OVERBEEKE, A., “Les 150 ans de la Loi belge sur le temporel des cultes du 4 mars 1870 », Commentaires de la Chaire de droit des religions, 2020/1, http://belgianlawreligion.unblog.fr
  • OVERBEEKE, A., « De Temporaliënwet, 150 jaar Belgische kerkfabriekenwetgeving », Actua Leges, n° 2020/11
  • OVERBEEKE, A., CHRISTIANS, L.-L., « L’interdiction belge des activités religieuses dans le cadre de la crise sanitaire du Covid-19 » Commentaires de la Chaire de droit des religions, 2020/3, http://belgianlawreligion.unblog.fr
  • MESCOLI, E., « Countering Islamophobia in Belgium », in Countering Islamophobia in Europe, Editors Ian Law, Amina Easat-Daas, Arzu Merali, S. Sayyid Springer, 2019,  253-287.
  • PANDEY, S., « The Spirit of ‘living together’ : Narratives of Gender, Secularization, Diversity and the Necessity of Exploring Alternatives » in Juridische Meesterwerken VUB 2017-2018, Gent, Uitgeverij Larcier, 2020, 63-102.
  • RENETTE, S., VERMEULEN, L., Ethisch veganisme doet wel een vlieg kwaad, Juristenkrant 2020, liv. 402, 13.
  • ROYER, S., VERBRUGEN, F., « Hulpverleningsplicht gaat voor op beroepsgeheim », note sous Corr. flandre occidentale (section Bruges), 17 décembre 2018, NjW, 2019, p. 88.
  • SAGESSER, C., « Que disent les accords de gouvernement des entités fédérées à propos des cultes et de la laïcité ? » Orela, 25 octobre 2019, http://www.o-re-la.org/index.php/analyses/item/2996-que-disent-les-accords-de-gouvernement-des-entites-federees-a-propos-des-cultes-et-de-la-laicite
  • SMET, S., « Wanneer verliest een religieus symbool zijn religieuze betekenis? American Legion in het licht van Lautsi », TORB, 2020, 237-244
  • TORFS, H. (2019). Paus Franciscus en seksueel misbruik. In: L. Feijen (Eds.), Paus Franciscus, een bewogen en chaotisch jaar, (161-170). Baarn/Antwerpen: Adveniat/Halewijn. ISBN: 978-94-9209-388-2.
  • VAN DER SCHYFF G., SOTTIAUX S., « Debating Ritual Slaughter in Belgium: A Multilevel Fundamental Rights Perspective », in Koen Lemmens, Stephan Parmentier and Louise Reyntjens (eds), Human Rights with a Human Touch: Liber Amicorum Paul Lemmens, Inttersentia Publishers, 2019
  • VAN DROOGHENBROECK, DELGRANGE, X. «  Le principe de proportionnalité : retour sur quelques espoirs déçus, Revue du droit des religions, 2019, 7, 41-61
  • VRIELINK, J., « Multiculturaliteit in de onderneming: de casus van religieuze kentekens », in THIRION, N., VAN GERVEN, Y., BENICHOU, B., PHILIPPE, D., KARATAS, I., VAN BAVEL, H., BOULARBAH, H., STEENNOT, R., WERBROUCK, J., VRIELINK, J., L’entreprise face à ses nouveaux défis. Annuaire Journée du juriste d’entreprise, 2019.
  • WATTIER, S., « La femme qui porte le voile : figure paradigmatique de la vulnérabilité ? », Coll. L’étranger, la veuve et l’orphelin. Le droit protège-t-il les plus faibles ? Liber amicorum Jacques Fierens, Larcier, 2020, 111-119
  • WATTIER, S., « Consommer de la nourriture suivant le prescrit religieux : le droit européen tiraillé entre la défense du bien-être animal et la protection de la liberté de religion », R.E.D.C., 2020/2, p. 291-307
  • WATTIER, S., « L’impact du fait religieux sur le droit social et économique de l’Union européenne », J.D.E., 2020/3, n° 267, p. 94-100
  • XAVIER, F., « La notion d’ordre public en droit des étrangers : le cas particulier de l’éloignement des imams radicaux « , Coll. L’étranger, la veuve et l’orphelin. Le droit protège-t-il les plus faibles ? Liber amicorum Jacques Fierens,Larcier, 2020, 241-253
  • XAVIER, F., « Un régime fondé sur la charia peut-il être compatible avec la Convention européenne des droits de l’homme ? », J.E.D.H., 2020/1, p. 3-29


Religions et société civile

societe_civile_trt

Les communautés religieuses ou les « oubliées » des consultations politiques auprès de la société civile en Région wallonne au sortir des élections ?

Au sortir des élections du 26 mai 2019, lors du processus de formation du nouveau Gouvernement wallon, les partis ayant les cartes en main en raison de leur victoire électorale ont décidé de consulter les différents membres de la société civile pour éclairer leur mission.

Actuellement, par l’expression « société civile » est généralement visée « l’auto-organisation des citoyens indépendamment de l’Etat et des partis politiques » , comme l’indique notamment le lexique de vocabulaire politique du CRISP.

Au rang de la « société civile », sont classiquement identifiés les associations (ONG, ASBL, etc.), les groupes de pression, les mouvements altermondialistes, etc. Certains y classent également les syndicats, encore que cette réalité soit davantage controversée. Il en va de même s’agissant Eglises et des cultes en général. Faut-il considérer qu’ils font ou non également partie de la société civile ? L’articulation de leurs rapports et/ou de leur appartenance avec la société civile n’est pas unanimement identifiée.

Il semble en tous cas qu’aux yeux des négociateurs politiques wallons, les Eglises, les cultes et les organisations philosophiques non confessionnelles ne font pas partie de la société civile puisqu’ils n’ont pas été consultés à l’occasion des négociations politiques.

Pourtant, à la lecture du premier livre blanc sur la Gouvernance européenne qui a été rendu par la Commission européenne en 2001, les Eglises et les communautés religieuses ont un rôle important à jouer dans l’implication de la société civile. Selon ce rapport en effet, « [l]a société civile joue un rôle important en permettant aux citoyens d’exprimer leurs préoccupations et en fournissant les services correspondant aux besoins de la population. Les Eglises et les communautés religieuses ont une contribution spécifique à apporter » .

Notons qu’en 1999, lorsque le Comité économique et social européen a organisé la première Convention de la société civile au niveau européen, il a été indiqué qu’ « [i]l reste difficile de répondre clairement à la question de savoir s’il convient de définir les églises ou les communautés religieuses comme étant des “organisations de la société civile” » . Au demeurant, en raison de l’importance du principe d’indépendance entre l’Etat et les cultes, il a également été souligné par un participant que « les communautés ecclésiastiques ou religieuses devraient se situer dans une sphère sociale extérieure à l’Etat, qui pourrait être la société civile » .

Ainsi, on le voit, la question de l’inclusion – ou non – des communautés religieuses au sein de la société civile est loin d’appeler une réponse univoque.

Il semble néanmoins que les partis politiques auraient pu/dû prendre le temps de la réflexion quant à la consultation éventuelle des organisations religieuses afin d’éclairer une série d’enjeux qui se posent, en matière religieuse, quasi exclusivement au niveau régional, à savoir notamment la gestion du temporel des cultes reconnus, la reconnaissance des communautés religieuses locales, etc. Rappelons à cet égard que la Région wallonne ne s’est, pour l’heure, dotée d’un décret qu’en matière de tutelle sur les fabriques d’églises et les établissement chargés du temporel des cultes reconnus, et que le reste de la matière demeure régie par d’anciens décrets napoléoniens datant du XIXè siècle alors que la Région flamande dispose, quant à elle, d’une législation complète en la matière depuis 2004. Il nous semble donc qu’une consultation des communautés religieuses aurait pu/pourrait éclairer efficacement le législateur décrétal wallon en la matière.

Stéphanie WATTIER
Chargée de cours à l’UNamur



1234

Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus